Retraite & Complémentaire Santé (Mutuelle) – Mars 2020

Retraite &
Complémentaire Santé

Salarié.e, on bénéficie d’une complémentaire santé en partie prise en charge par l’entreprise. C’est la raison pour laquelle les cotisations à la charge des salarié.e.s sont assez faibles. 

Pour plus de détail sur les obligations de l’employeur, jetez un oeil ICI. 

Pour plus de détail sur la complémentaire santé d’entreprise, c’est plutôt PAR-LÀ.

Peut-on conserver notre contrat de complémentaire santé au moment du départ à la retraite ?

Oui ! 

Sachez que les organismes de santé ont l’obligation d’accepter, pour les assuré.e.s qui le souhaitent, le maintien des garanties équivalentes au-delà de leur départ à la retraite. 

Lorsque le niveau des garanties est élevé, ce peut être l’occasion de conserver une bonne couverture, notamment pour les dépenses de santé onéreuses, les forfaits non pris en charge et les médecines douces par exemple, les dispositifs auditifs…

Peut-on aussi en changer ?

Bien entendu ! 

Le départ à la retraite implique de passer d’un contrat collectif à un contrat individuel. Conséquence immédiate, le montant de la cotisation augmente mécaniquement. 

Cette augmentation est toutefois plafonnée, elle ne peut pas représenter plus de 50 % du montant des cotisations. 

Je veux en changer, comment procéder ?

La retraite ne rime ni avec vieillesse, ni avec maladie, rassurez-vous, mais il est raisonnable d’avoir à l’esprit que dans les années à venir vos dépenses de santé pourraient augmenter. 

Les garanties apportées par votre contrat de santé collectif actuel correspond-il aux séniors ? 

Si vous estimez que les garanties qu’il propose pourraient être insuffisantes, partez à la recherche d’une autre complémentaire santé. 

Si vous souhaitez conserver votre contrat, vous devez prévenir votre organisme de santé par lettre recommandée avec accusé de réception six mois avant votre départ effectif à la retraite.

Que choisir vous permet de consulter en ligne un comparateur :

ICI

Je viens de recevoir mes notifications de pension, que dois-je faire ?

En pratique, les CARSAT et autre caisses de retraite de base signalent votre changement de situation directement auprès de votre caisse d’Assurance Maladie (CPAM). Vous n’avez donc à priori aucune démarche à faire, mais pensez à mettre à jour votre carte Vitale. 

Il est toutefois préférable de prendre contact avec votre caisse d’Assurance Maladie dans les cas suivants :

  • si vous percevez plusieurs pensions de retraite, provenant de différents organismes (de quel régime d’assurance santé relèverez-vous ?)
  • et si vous percevez le minimum de pension vieillesse (vous pourriez bénéficier de la complémentaire santé solidaire – CSS). 

Pour plus de détail rendez-vous ICI.

Adressez systématiquement une copie de votre notification de pension du régime de base à la mutuelle qui va vous couvrir, qu’il s’agisse du contrat de santé dont vous bénéficiez salarié.e, ou de votre nouveau partenaire santé.

Et si je réside à l’étranger ?

Si vous résidez dans un pays étranger signataire d’un accord avec la France :  pensez à informer votre caisse d’assurance maladie locale. 

Complétez le formulaire S1 « Inscription aux prestations d’assurance maladie pour les assurés résidant à l’étranger » 

Remplissez le formulaire, signez-le et transmettez-le à l’organisme d’assurance maladie de votre lieu de résidence à l’étranger.