Formation – Législation vieillesse – Départ après l’âge légal

Extrait de livre

Départ après l'âge légal

Marche et démarches Avignon Séminaire retraite

Jouer les prolongations, pourquoi pas ?

On peut aussi prolonger son activité au-delà de l’âge légal soit parce que le taux plein n’est pas encore acquis, soit parce qu’on souhaite augmenter le montant de sa pension à travers la surcote, soit tout simplement parce qu’on n’est pas prêt de cesser son activité. C’est bien, oui et non. Mais il n’y a pas de règle valable pour tout le monde. 

C’est bien car ainsi, vous échapperez au malus de l’AGIRC-ARRCO. C’est bien aussi pour ceux qui ont des petites retraites, car il est bien évidement préférable de les augmenter. Et il n’y a pas de secret, il faudra travailler plus longtemps, cotiser davantage…

Et puis, lorsqu’on a une petite retraite, le produit de la surcote n’est pas formidable. 

Par exemple, si vous travaillez 2 ans de plus, vous acquerrez potentiellement 10 % de surcote. Si votre retraite calculée est de 1 400 euros, vous percevrez une surcote de 140 euros, mais si votre retraite calculée n’est que de 540 euros, la surcote ne sera que de 54 euros. Vous me diriez, “C’est toujours ça !”, vous auriez bien raison !

Aussi, la surcote n’a pas d’effet sur tous les régimes. L’AGIRC-ARRCO ne reconnait pas ce dispositif par exemple. L’IRCANTEC en revanche le reconnait. C’est d’un pratique les gars ! Il est temps qu’on harmonise tout ça quand même.

Autre inconvénient de la surcote, votre retraite augmente mais si vous venez à trépasser trop vite, trop tôt, et si votre compagne ou compagnon a des revenus élevés, eh bien elle/il n’aura pas forcément le bénéfice de l’effort que vous aurez consenti.

Pire, vous avez été marié 27 ans, vous êtes divorcé depuis 3 ans et vous vivez en couple avec votre compagne ou votre compagnon depuis 6 mois. Logiquement vous êtes plus amoureux de votre compagne ou compagnon que de votre ex. Non ? Or, si vous n’êtes pas marié, votre compagne ou compagnon n’aura aucun bénéfice de vos efforts, c’est votre ex qui percevra les fruits de votre labeur si ses ressources inférieures à un plafond mensuel lui permettent de bénéficier de la pension de réversion. Vos enfants quant à eux n’auront rien, ni surcote, ni réversion !

A noter : La pension de réversion au régime général se partage entre les survivants, lorsqu’il y a eu plusieurs mariages. Le partage se fait au prorata de la durée de mariage. 

A contrario, plus vous tardez à partir, plus vous vous exposez possiblement à une réforme à venir. Le risque apparaît toutefois modéré pour les générations nées avant 1963. 

Mieux vaut-il exercer un cumul emploi retraite le plus tôt possible ? Tout cela se discute bien entendu. La législation vieillesse est complexe, mais si on l’observe attentivement, elle devient un levier stratégique. Contactez Marche et Démarches

Pourquoi ne pas travailler au-delà de l’âge d’obtention du taux plein (67 ans) et obtenir une majoration de la durée d’assurance en raison de l’âge ? Pour ceux qui sont très en forme, ou ceux qui ne parviennent pas à décrocher et qui par exemple ont eu un début de carrière chaotique, c’est la possibilité d’acquérir une durée d’assurance plus importante et donc d’avoir à terme une retraite plus élevée.

Bref, c’est à chacun de voir… Il n’y a pas de règle. Posez un regard éclairé et objectif sur vous, parlez en avec votre entourage. Préparez-vous à la retraite. Marche et Démarches organise des séminaires de préparation à la retraite, nous organisons aussi des tables rondes, des petites conférences au cours desquelles nous abordons ces questions… et bien d’autres aussi. 

Les stratégies peuvent être nombreuses. Renseignez-vous bien avant de faire des choix qui peuvent s’avérer regrettables  et définitifs !

Allez, bon vent !